125 ans d'histoire

Les success stories*

* Des histoires à succès


Imprimer

Les sagas publicitaires
Slogans et jingles

À partir des années cinquante, les messages publicitaires continuent d’être associés à des événements sportifs amateurs.

« Coca-Cola, et vous voilà ragaillardi », vantent les réclames. Sur ces annonces, des rugbymans, joueurs de volley, boxeurs, skieurs, toujours en action, illustrent ces mots… Coca-Cola est déjà la boisson de tous les sports. Les premières mentions de la « Pause Coca-Cola » apparaissent parallèlement, ainsi que l’idée que « La soif ne connaît pas de saison ». C’est l’époque où Coca-Cola ne veut plus se cantonner à l’image d’une boisson uniquement consommée en été.

Dans les années soixante, le message devient plus sophistiqué. Les illustrations sont remplacées par des photographies. Désormais, la boisson se positionne dans l’air du temps. Les messages ciblent clairement des tranches d’âges bien définies (les jeunes, en l’occurrence) et le produit est mis en situation. C’est l’époque du « Soif d’aujourd’hui » qui restera longtemps gravé dans les mémoires. À la fin des années soixante apparaît également le « Tout va bien mieux avec Coca-Cola ». La joie de vivre est au rendez-vous. Coca-Cola est la boisson optimiste, la boisson plaisir.

L’idée que le Coca-Cola est une boisson rafraîchissante est désormais assimilée, place désormais à la fête et aux loisirs. « Savez-vous quelle est la boisson la plus demandée dans les “boîtes à la mode” ? » interroge ainsi une publicité de l’époque. « Coca-Cola, bien sûr !  Pour danser le jerk ou le monkiss, écouter le dernier Bob Dylan, rien de tel qu’un bon Coca-Cola bien frais. » À la même époque, le dynamisme apporté par la boisson est mis en avant. Les photographies des publicités mettent en scène des jeunes filles en bicyclette, des couples de jeunes sur un voilier… « Comment s’étonner après cela de mourir de soif ! Voilà pourquoi il est prudent d’emporter toujours des bouteilles familiales de Coca-Cola », indiquent les annonces publicitaires.

Après les amateurs sportifs, Coca-Cola séduit la jeunesse française active. La boisson est définitivement « in ».

Beaucoup de jingles Coca-Cola ont marqué leur époque. Ce sont des airs que l’on retient. Dès 1927, ils sont introduits sur les ondes de la radio américaine, puis à la télévision en 1950 en sponsorisant des programmes. Très vite, ces morceaux courts et percutants chantés par des stars comme Marvin Gaye, Ray Charles ou encore Otis Redding deviendront de véritables tubes. La France suivra le même chemin : à la fin des années cinquante sur les ondes de la TSF, puis à la télévision à la fin des années soixante, quand la publicité pour les marques sera autorisée.

Certains jingles seront repris directement des États-Unis (le Always Coca-Cola dans les années quatre-vingt), mais la France produira également ses propres jingles comme lorsque Eddy Mitchell prêtera sa voix de rockeur au slogan « Soif d’aujourd’hui » de la boisson en 1985.

Source : "Coca-Cola une passion française" Edition le cherche midi

Coca-Cola Coca-Cola Light Coca-Cola Zero Fanta Sprite Nestea Minute Maid Limon & Nada Powerade Burn Chaudfontaine Vitaminwater
Espace consommateur
Observatoire du bonheur

© 2011 The Coca-Cola Company - Coca-Cola et Live Positively* sont des marques déposées de The Coca-Cola Company - *Vivez positivement